INFOS

Une Mention « Naturalisme »

Une Mention « Naturalisme » est décernée à Sira, Awan Sicard et Florian Rannou de la classe de Mme Marie Gouletquer avec le texte ci dessous.

C’était un jeudi, à 7h30, dans le port de Loctudy. Gaby ouvrit la porte de son magasin « Pêcherie du Cap ». Ce matin-là, il avait à mettre en filet les lieux noirs achetés la veille au soir. Ses employés, Luc et Chantal, devaient repérer les poissons qui avaient été débarqués le matin même à Audierne et au Guilvinec. Luc acheta une cargaison de seiches et Chantal, un conteneur de maquereaux. Cela promettait une journée chargée pour les mareyeurs du pays bigouden. Mais, en ouvrant la cargaison de seiches, Gaby découvrit avec stupéfaction un corps qu’il connaissait bien. Le corps était dissimulé sous le poisson. Luc appela immédiatement la police. Les experts identifièrent le corps, c’était l’ancien patron de « Pêcherie du Cap », Yves Jean. Il possédait un tatouage noir sur son torse. Ce tatouage représentait un livre écrit à la plume. C’est également à cet endroit qu’un couteau lui avait transpercé le cœur. Par conséquent, le tatouage n’était plus qu’à moitié visible. Par la suite, les policiers perquisitionnèrent les lieux et dans un tiroir découvrirent un couteau ensanglanté entouré dans une page de journal. Par association d’idées, assez vite, les soupçons s’orientèrent vers Gaby qui avait feint la surprise et joué l’innocent. Interrogé, son regard se fit vipérin lorsqu’il expliqua à quel point il voulait en découdre avec Yves Jean pour une très vieille querelle d’argent qui avait dégénéré. Lorsque les policiers lui apportèrent l’arme du crime, Gaby fit tomber le masque et se mit à table. Il avait tué Yves lors d’une sortie en mer et il pensait s’être débarrassé définitivement du corps. Quelle n’avait pas été sa surprise de le retrouver dans ce bac à poisson !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.