INFOS

Articles récents

Le Goéland Masqué invite des auteurs à Ouessant

RÉSIDENCE D’ARTISTES SUR L’ÎLE D’OUESSANT  Septembre 2013   Textes et photos : Véronique Chéneau  Dessins et peintures : Bruno Pilorget     Extraits de leur Carnet de Voyage à Ouessant, qui doit se prolonger en 2015     …« La mer m’a toujours calmée, cette impression profonde que ses vagues nous parlent, elles chuintent, chuchotent à l’étale, forcent la voix à …

Lire la suite »

Un 1er OUIQUENDE mémorable !

Le Goéland Masqué organisait vendredi et samedi son premier « Ouiquende » (week-end) en Pays Bigouden. Cinq illustres auteurs de polars avaient été débauchés, une belle brochette : Gérard Alle, Hafed Benotman, Marc Villard, Patrick Raynal, et Jean-Bernard Pouy. (cliquer sur les photos pour les agrandir) Gérard Alle Hafed Benotman Marc Villard Patrick Raynal Jean-Bernard Pouy  Le public du Festival …

Lire la suite »

Les critiques du Goéland Masqué : « J’ai tué Anémie Lothomb »

Antoine Galoubet est un écrivain sans succès qui vient dans un énième salon du livre, faire la promotion de son dixième roman, Une saison dans les ténèbres. Les clients ne se pressent pas, en revanche, c’est la cohue devant le stand de sa voisine, la très médiatique Anémie Lothomb. En rentrant chez lui, Galoubet aperçoit sur le bord de la …

Lire la suite »

Les critiques du Goéland Masqué : « Longtemps, je me suis couché de bonne heure »

Ponchelet est en conditionnelle et doit faire ses preuves comme manutentionnaire aux éditions Condorcet. Il a purgé sa peine (pour un braquage minable) en tant que secrétaire particulier de Sholam, un détenu VIP, collectionneur, érudit et esthète, qui a fait son éducation. Aujourd’hui, Ponchelet ne demande qu’une chose, c’est qu’on lui foute la paix. Pas de chance, il découvre un …

Lire la suite »

Le OUIQUENDE arrive !

RENCONTRE AVEC MARC VILLARD à la médiathèque de Loctudy  Samedi 25 janvier 2014 à 10 heures 30 Marc Villard est qualifié par Jean-Bernard Pouy de « meilleur écrivain comportementaliste français ». Ce virtuose de la nouvelle et de la novella, également poète dans sa jeunesse, évoque dans une prose ramassée le destin des laissés pour compte de Memphis à Barbès. Des obsessions et …

Lire la suite »

Les critiques du Goéland Masqué : « Le Bar parfait »

Jean-Bernard Pouy   « Le Bar Parfait » Ed In8, 2011,collection Polaroïd, dirigée par Marc Villard   Lorsque vous refermerez ce roman, jamais plus vous ne considèrerez le vin blanc, le Monopoly, Pigalle et les sucette Pierrot Gourmand de la même manière. Jamais plus vous ne pénétrerez dans un bar par hasard, ou bien votre regard aura-t-il bien changé. Jamais …

Lire la suite »

Les critiques du Goéland Masqué : « Calibre 16 mm »

   Jean-Bernard Pouy   Calibre 16 mm, Ed In8 2013, collection Polaroïd dirigée par Marc Villard     L’incipit s’ouvre par : « Une gueule de notaire, va décrire, tiens, bon courage. Généralement, ça sent le moisi » Mais ça ne sent pas le moisi dans cette novella jubilatoire de JB Pouy. dont la tournure n’est pas balzacienne, bien évidemment. De quel détournement d’incipits’agit-il …

Lire la suite »

Les critiques du Goéland Masqué : « Bird »

Marc Villard Marc Villard au 13e Festival du Goéland Masqué Marc Villard est qualifié par Jean-Bernard Pouy de « meilleur écrivain comportementaliste français ». Ce virtuose de la nouvelle et de la novella, également poète dans sa jeunesse, évoque dans une prose ramassée le destin des laissés pour compte de Memphis à Barbès. Des obsessions et un style, voilà ce …

Lire la suite »

Prix littéraire du Goéland Masqué 2014 :

Les bibliothèques Bigoudènes ont présélectionné six livres :  « Hôpital psychiatrique »  de Raymond Castells (Rivages noirs) « La vie déplorable de Charles Buscarons »  de J.P. Cottet (Plon) « Protocole 118 »  de Claire Le Luhern (La Tengo)   « Un homme effacé »  d’Alexandre Postel ( Gallimard)    « L’or de Quipapa »  de Hubert Tézenas (L’Ecailler) « Le dernier lapon »  d’Olivier Truc (Métailié) Il y eut 322 fiches …

Lire la suite »

Les critiques du Goéland Masqué : « Mauvaise étoile « 

Roger Jon Ellory Au départ des romans de Roger Jon Ellory, trois points : un personnage, un état des USA à une époque donnée – ce qui l’amène à modifier son écriture -, et une question. Ellory met un quidam aux prises avec des évènements extraordinaires. Il n’aime pas les personnages tout d’une pièce ; ce qui l’intéresse, ce sont …

Lire la suite »