INFOS

Ouest-France du 8 mai 2021

Le Goéland masqué résiste avec des lectures

Les conditions sanitaires empêchent l’organisation d’un festival « classique ». Mais des lectures et
dédicaces permettront un envol en mots et en musique de cet événement.

Yves Roussin, qui organise les interventions scolaires, et Marie-Françoise Plouzennec, présidente du
Goéland masqué, présentent le programme de l’événement organisé par l’association.

« Donner à voir autant qu’à entendre »

Cette année encore, les conditions sanitaires empêchent un vol normal du festival Le Goéland
masqué. Mais les organisateurs ne baissent pas les ailes et maintiennent le rendez-vous littéraire
de la Pentecôte. Avec comme credo : « Lire, c’est résister ».

Les auteurs ne peuvent pas se déplacer, des extraits d’ouvrages seront donc lus.

« Six rendez-vous sont prévus pour renouer avec une ambiance de partage et d’échange.
La lecture établit un rapport confidentiel entre l’auteur et le public, et les mots sont assez
forts pour être écoutés pour ce qu’ils sont », confie François Hoffman, initiateur de ces
lectures à Penmarc’h.

Pas de salon du livre donc, mais des lectures qui « donneront à voir autant qu’à entendre ».
Six lectures de « Résistance(s) »

Les lectures commenceront à la Compagnie Bretonne vendredi 21 mai, à 18 h, avec deux
comédiens de Penmarc’h – Jacques Tresse et Stéphane Butet – qui liront un extrait d’un livre de
Jean-Bernard Pouy, Le Bar parfait, en compagnie de l’auteur.
Ce dernier sera présent à l’occasion de la remise du prix du Premier Roman.

Puis rendez-vous le samedi 22 mai, à 10 h 30, avec Josette Blondel et Xavier Bazin, qui liront un
extrait des Carnets du grand chemin, de Julien Gracq, aux rochers de Saint-Guénolé.

Deux moments forts se tiendront également à la salle Cap-Caval le samedi.
Parmi eux, la lecture, à 15 h, par Pierre Hancisse et François Hoffman d’un extrait du
livre Impossible, d’Erri de Luca. À 17 h, quatre Penmarc’haises, Les Drôles de Dames, célébreront
l’anniversaire de la Commune de Paris.

Le dimanche 23 mai , à 11 h, à La Glacière, le comédien Adrien Melin évoquera Joseph Ponthus,
avec une lecture forte et poignante.

Au comptoir d’Eckmühl, à 14 h 30, des extraits de Tu m’avais dit Ouessant, de Gwenaëlle
Abolivier, seront lus par Sandrine Bodénès.

À suivre à 16 h, une lecture musicale d’extraits du Journal d’Hélène Berr par Xavier Bazin, avec
Véronique Briel au piano et Patricia Raibaud au violon.

Le lundi 24 mai, à 18 h, la Galerie Far-West propose une « performance » dansée et musicale
d’Angèle et Sylvain Prunenec, à partir du texte de Mathieu Riboulet.

Des dédicaces

Quelques auteurs dédicaceront leurs ouvrages à Saint-Gué Presse le samedi, de 11 h 30 à
12 h 30 et de 15 h à 17 h.

Parmi eux : Jean-Hugues Oppel, qui anime un atelier à l’espace jeunes, et Chrysostome Gourio,
qui intervient dans plusieurs écoles.

Arnaud Le Goüefflec, président du jury BD, et Jean-Bernard Pouy, président du jury du Premier
Roman, seront également présents.

Programme complet sur www.goelandmasque.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.