INFOS

Ouest-France du 7 avril 2020

Coronavirus. Le Goéland ne quittera pas son masque cette année

Le festival littéraire de Penmarc’h (Finistère) le Goéland Masqué annule l’édition 2020 compte tenu des circonstances sanitaires. Deux prix ont été cependant décernés et des projets pour l’automne sont en réflexion.

Pas d’édition du festival Le Goéland Masqué cette année au grand regret des organisateurs. L’an passé 5 000 personnes avaient pu rencontrer les auteurs, assister à des lectures et participer à cette fête de la littérature.
Pas d’édition du festival Le Goéland Masqué cette année au grand regret des organisateurs. L’an passé 5 000 personnes avaient pu rencontrer les auteurs, assister à des lectures et participer à cette fête de la littérature. | OUEST-FRANCE

Compte tenu des circonstances actuelles liées à la pandémie de Covid-19, l’association Le Goéland masqué a décidé de reporter en 2021 l’édition qui devait se tenir les 30, 31 mai et 1er juin.

Une soixantaine d’auteurs ne pourront pas venir participer à cette belle fête de la littérature, au grand regret de l’équipe des bénévoles de l’association. Pour célébrer ses 20 ans, le festival international du Goéland Masqué devait accueillir des écrivains comme Didier Daeninckx, Caryl Férey, Dominique Manotti, notamment.

Deux prix décernés

Les fidèles compagnons de route, Jean-Bernard Pouy, Marc Villard et Patrick Raynal avaient été sollicités. Parmi les auteurs étrangers, notons la présence exceptionnelle de l’hispano-mexicain Paco Taibo. II était annoncé ainsi que celle de l’américain William Boyle, entre autres. Cette année l’accent avait été une fois encore mis pour permettre la découverte de jeunes auteurs et de premiers romans et une dizaine d’auteurs de BD aurait dû être de la fête. Dédicaces, débats, rencontres avec les auteurs, expositions, lectures, soirée cinéma, intervention dans les collèges et lycées sont donc reportés à l’année prochaine.

Deux prix ont été décernés, vendredi. Réunis en visioconférence, les membres des deux jurys ont décerné le prix 2020 du premier roman du Goéland Masqué à Gwenaël Le Guellec pour Armorican Psycho (Éditions Les Nouveaux Auteurs). Marion Brunet a obtenu le Prix France Bleu Polar Poche pour son roman L’été circulaire.

Les deux lauréats seront invités à Penmarc’h à l’automne pour rencontrer les lecteurs. Cette rencontre fera partie d’un programme plus vaste tout au long du dernier trimestre. « Depuis 20 ans, Le Goéland Masqué a pour objet la promotion de la lecture et du livre. L’objectif est toujours de réunir tous les publics, en particulier les plus éloignés des activités littéraires. Le festival est reporté, mais les actions demeurent. Le Goéland garde son masque en cette période troublée, mais poursuit son vol ! » affirme Marie-Françoise Plouzennec, présidente de l’association.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.