INFOS

Ouest-France du 4 octobre 2019

Une terrible tempête racontée en breton

Les bretonnants du Goéland Masqué organisent une nouvelle rencontre à La Maison pour tous, vendredi.

Cette fois, les échanges porteront sur la terrible tempête à la pointe de Penmarc’h, le 23 mai 1925.

Au matin le temps était au beau fixe et les bateaux étaient de sortie. Mais très vite le vent a fraîchi et une tempête arriva, aussi violente que brutale.

Ce jour-là, 27 hommes périrent en mer, des marins au travail et sauveteurs réunis. Le dernier rescapé de ce terrible drame s’appelait Michel Bouguéon, bien connu des gens de Penmarc’h. Son neveu, Robert Bouguéon a reçu ses confidences, particulièrement sur cet événement tragique.

Une tragédie de la mer évoquée en breton, mar plij.

Vendredi, à 17 h 30, à la La Maison pour tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.