INFOS

Ouest France du 18 septembre 2020

Première marée littéraire du Goéland Masqué

Demain a lieu la distribution des prix littéraires du Festival Le Goéland Masqué, les rencontres et les dédicaces avec les auteurs primés à la Maison pour tous.


Gwenaël Le Guellec, prix du premier roman du Goéland Masqué participera à la première marée du festival Le Goéland Masqué.

Le festival Le Goéland Masqué n’a pas pu fêter des vingt ans, en juin, à cause de la crise sanitaire. Pour compenser, les organisateurs proposent quatre rendez-vous littéraires aux lecteurs, cet automne.

Le premier « Retour de Marée » a lieu demain et sera l’occasion de décerner les prix du festival dans une ambiance très « café littéraire » à la Maison pour tous. Les jurés des trois prix se sont réunis dans des jardins privés ou par visioconférence pendant le confinement.

Les auteurs primés seront présents lors d’une cérémonie officielle en présence des membres des jurys et des différents présidents. L’après-midi sera consacré à des rencontres, dédicaces et visioconférence. La littérature et la BD en fête, malgré tout Le prix du premier roman est attribué cette année à Gwenaël Le Guellec pour son livre Armorican Psycho paru aux éditions Les Nouveaux Auteurs. Un roman haletant qui a pour décor Brest, ville d’origine de l’auteur. La particularité de ce prix est qu’il est organisé avec huit bibliothèques du Pays bigouden sud et que les seize membres du jury ont participé à un marathon littéraire de six mois. Jean-Bernard Pouy, auteur de polars bien connus en est le président.

Une rencontre est prévue avec Gwenaël Le Guellec, Jean-Bernard Pouy et Gérard Alle, premier auteur à avoir reçu ce prix, il y a déjà 19 ans.

Le prix Mor Vran de la bande dessinée, présidé par Arnaud Le Gouëfflec et dont c’est la treizième édition, revient à Cyril Lieron et Benoît Dahan Dans la peau de Sherlock Holmes, éditions Ankara. Une BD presque réaliste et fouillée autour d’un personnage légendaire.

Quant à Marion Brunet, elle a obtenu le prix France Bleu Polar Poche pour L’été circulaire, paru au Livre de poche et dialoguera avec Jacky Schwartzmann, le président du jury qui avait obtenu le prix l’an passé pour Demain c’est loin, aux éditions du Seuil.

Samedi 19 septembre, à la Maison pour tous de Penmarc’h. 11 h : remise des prix littéraires ; 15 h : rencontre avec Gwenaël Le Guellec et Gérard Alle ; 16 h : rencontre avec Cyril Lieron, Benoït Dahan et Arnaud Le Gouëfflec ; 17 h : visioconférence avec Marion Brunet.

Port du masque obligatoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.