INFOS

Ouest France du 16 mai 2019

Le naufrage du chalutier Huerta raconté en breton

Une salle pleine pour ce témoignage émouvant en langue bretonne dans le cadre du Goéland Masqué.

Vendredi, les bretonnants du Goéland Masqué recevait Pierre Boënnec, Robert Bouguéon et Jeanne Lucas pour parler du naufrage du chalutier espagnol le Huerta, et du sauvetage des naufragés, le 23 août 1937.

« Un chalutier espagnol, de 20 m de long et de 30 tonneaux, le Huerta, transportant les Républicains qui fuyaient la dictature franquiste, s’était échoué près du phare d’Eckmülh », racontait Pierre Boennec. Jeanne Lucas, gamine de 11 ans assista à ce sauvetage auquel participa son père, Thomas Lucas, sur sa pinasse à moteur le Saint-Thomas. Thomas Stéphan, patron du canot de sauvetage le Léon Dufour, ainsi que Michel Bouguéon, oncle de Robert, sur une plate, le Cassiopée, y participèrent aussi.

La « Retirada » fut un véritable drame qui annonçait la Seconde Guerre mondiale.

Les intervenants, dont Jeanne Lucas, 93 ans, et Pierre Boënnec, bientôt centenaire, ont narré en breton, cette épopée.

Ce fut un véritable « regalo », que l’on peut traduire à la fois par « régal » et « cadeau ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.