INFOS

Marianne Larvol à l’école publique de Léchiagat

« C’était une expérience pleine de nouveautés puisque j’ai demandé à Marianne d’utiliser des techniques avec les enfants que moi je ne connaissais pas, même si je fais beaucoup d’arts plastiques avec eux.

On raconte, on échange beaucoup sur les livres, on se fait raconter des histoires, les auteurs sont souvent cités, les illustrations admirées… Mais à cette occasion Marianne Larvol nous a élucidé le processus d’illustration d’un texte écrit : les moments de l’histoire les plus forts dont elle voit tout de suite les images, ou les étapes de l’histoire qui la font basculer et que le dessin va appuyer.

Tout ceci expliqué à des enfants qui voudront tous être illustrateurs plus tard ! « écrivains des images « … Bravo les CP-CE1 !

Katell Le Berre

Marianne Larvol a illustré deux ouvrages écrits par Gérard Alle. A l’Ecole Publique de Léchiagat, dans la classe de Katell Le Berre, les enfants ont travaillé autour de « La sieste du taureau ». A l’école Thomas Donnard de St Guénolé, c’est « Il pleut, il pleut Berbère » qui a servi de support. Les réalisations des enfants seront exposées salle Cap Caval pendant le Festival du 22 au 25 mai.

         Marianne nous livre ses impressions :

« C’est fantastique de voir ce que nos livres inspirent aux enfants, ce qu’ils en retiennent et le bonheur avec lequel ils nous parlent d’un détail qui les a marqué.

L’activité d’illustrateur, comme celui d’auteur, est solitaire. Je suis seule avec mes crayons durant toute la création du livre, alors rencontrer le public, le public jeunesse en particulier est toujours réjouissant. C’est la récompense du travail réalisé en amont.
 
A Léchiagat comme à Penmarc’h, les enfants étaient très enthousiastes.
 
Les monotypes réalisés par les élèves de Léchiagat donnent des résultats étonnants et amusants. Cette technique permet d’approcher le concept d’impression et de gravure de façon simple.
 
Le grand mobile élaboré avec les élèves de Penmarc’h nous a fait réfléchir sur les notions d’équilibre, d’harmonie et de mouvement entre les différents éléments assemblés.
 
Merci à eux et à leurs institutrices pour leur énergie communicative! »
Marianne Larvol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.