INFOS

Le Télégramme Pont l’Abbé 11 juin 2019

Noir, interface, fouilles, transition et noyade

Dans le cadre du festival du Goéland Masqué, Gwenaëlle Desnoyers des éditions du Seuil, Jeanne Guyon, directrice de Rivages noir et Marie Moscoso de la maison d’édition Gallmeister ont croisé leur analyse quant à la place de la femme dans le roman noir.

Des femmes aux commandes de maisons d’édition portant un regard sur la figure féminine dans le polar ; un centre-ville réorganisé contre 5,2 millions d’euros à Audierne ; une nouvelle campagne de fouilles dans une villa gallo-romaine à Plomelin ; un temps de cogitation ouvert et festif pour une transition de la société à Névez et une grande journée de prévention de la noyade à Douarnenez. Retrouvez l’essentiel de l’info du jour en Cornouaille.

Penmarc’h. Goéland Masqué : le regard des dames du noir. « Quelle image de la femme dans le roman noir ? ». La dernière journée du festival bigouden du polar prend un peu plus de hauteur avec une approche sociologisante de l’écriture dans ce style de roman. Trois éditrices, « trois dames du noir », croisent leur regard sur la question. Où l’on découvre notamment que, lorsque les héros deviennent de plus en plus souvent des héroïnes, elles sont souvent porteuses des mêmes archétypes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.