INFOS

Auteurs Etrangers

Victor Del Arbor

Un saisissant road movie aux allures de Western

Mémoire et oubli pour un roman noir très noir de Victor del Árbol, ancien séminariste, ancien flic et star du roman noir espagnol. Dans Par delà la pluie, l’auteur manipule les ressorts de la fiction avec une habileté diabolique.

Les murailles de Tarifa abritent la dernière résidence de deux septuagénaires que rien ne destinait à se rencontrer. Ancien directeur d’une succursale de banque, Miguel est aussi mesuré et prévisible qu’Helena est impulsive et extravagante.

La disparition tragique d’un pensionnaire les décide à solder leurs comptes avec la vie : ils se lancent sur les routes au volant d’une flamboyante Datsun de 1967 ; cap sur Barcelone, Madrid et Malmö.

Avec le talent qu’on lui connaît, Víctor del Árbol fait converger ces histoires vers un dénouement criant de vérité et d’émotion.

Et si, au cours de ce saisissant road movie, on traverse les contrées arides de la maladie, de la prostitution ou du grand âge, on en sort convaincu que vivre est le plus beau des voyages.

Victor del Árbol, « Par delà la pluie » éditions Actes-sud

 

 

 

****************

Cathi Unsworth

Le retour de la dame du noir

Cathi Unsworth est venue au Goéland Masqué en 2018 pour un somptueux roman Zarbi.

Elle revient cette fois en direct de Londres avec un roman plus noir que noir toujours situé dans sa ville fétiche : London nocturne.

Londres, en février 1942. La ville est sous le régime du couvre-feu. Au milieu des ruines et des bombardements, une vie nocturne continue dans les pubs, clubs et autres music-halls.

Des lieux où se presse une population avide d’échapper à la guerre mais où rôdent toutes sortes d’individus louches, escrocs, journalistes à l’affût du scandale, cartomanciennes, joueurs professionnels et trafiquants du marché noir.

L’inspecteur Greenaway, ancien de la brigade des jeux, connaît cette faune par coeur.

Mais il y a autre chose : dans la nuit, un tueur sème la panique en tuant et mutilant ses victimes…

Cathi Unsworth, « London Nocturne » éditions Rivages

****************

Carlos Zanon

Une course noir

Taxi est un roman total, peuplé de personnages subtils et complexes, Barcelone y rêve encore à ce qu’elle n’est plus.

Une nouvelle fois, Carlos Zanón montre sa force narrative et le pouvoir d’évocation de son style.

Ce quatrième roman de Carlos Zanón est peuplé de personnages subtils et complexes comme Sandino qui parcourt Barcelone, ses quartiers, ses rues dans son taxi, taxi transformé en confessionnal parfois !

Histoires, conversations, mensonges, fantômes du passé : au fil des heures et de l’insomnie tout se mélange dans la tête du chauffeur.

Une fuite en avant écrite avec une force narrative exceptionnelle.

Carlos Zanón, « Taxi » traduction de l’espagnol par Olivier Hamilton éditions Asphalte

****************

Jake Hinkson

De l’Arkansas à Penmarc’h

Religion, interdits, secrets et chantage… Les thèmes favoris de Jake Hinkson confirment son statut d’incontournable du noir !

Ce natif de l’Arkansas nous rend visite à Penmarc’h. L’occasion de découvrir un grand de la littérature policière américaine.

Jake Hinkson est le maître actuel du roman noir gothique sudiste, digne héritier de Flannery O’Connor, Harry Crews et Jim Thompson.

Né en 1975, ce fils de prêcheur baptiste, élevé dans une famille stricte et religieuse, découvre en cachette à 14 ans le roman policier. Mickey Spillane, Hammett, Chandler et Jim Thompson sont ses premières lectures. Les deux obsessions de ses jeunes années – la religion et le crime – l’habitent encore aujourd’hui. Il vit à Chicago avec sa femme et un chat qui le regarde écrire.

Son dernier ouvrage paru en français « Au nom du bien » aux éditions Gallmeister nous transporte dans une petite ville de l’Arkansas où Richard Weatherford est prédicateur et l’un de ses notables influents et respectés. C’est aussi un homme qui dissimule des secrets.

Lorsqu’il devient la proie d’un maitre chanteur, Weatherford doit désespérément trouver l’argent pour acheter son silence. Il propose donc à Brian Harten, un aspirant entrepreneur qui veut ouvrir le premier liquor store dans leur comté où l’alcool est banni, d’étouffer l’opposition religieuse à son projet.

Mais le plan de Harten pour se procurer l’argent tourne au désastre et la mort vient frapper aux portes de l’église de Weatherford.

Vision noire d’une Amérique rigoriste qui s’apprête à élire Donald Trump comme président, ce roman est le portrait d’un homme prêt à tout pour s’accrocher au pouvoir.

Avec ce quatrième roman, Jake Hinkson démontre à nouveau qu’il est une grande voix du roman noir.

Jake Hinkson, « Au nom du bien » éditions Gallmeister

****************

Alfons Cervera

Un autre monde contre l’oubli

Alfons Cervera et son traducteur Georges Tyras sont à Penmarc’h pour présenter à la fois le dernier livre traduit de l’auteur, mais aussi pour mettre leurs mots en musique dans une lecture théâtralisée.

Alfons Cervera, poète, romancier, journaliste, est aujourd’hui l’un des écrivains les plus emblématiques de ce que l’on appelle en Espagne la littérature de la mémoire. Dans le cycle romanesque qu’il a consacré au sujet de la guerre civile et de l’après-guerre, il s’attache, à travers une écriture profondément poétique, à la récupération de la mémoire des vaincus et à combattre le pacte de l’oubli.

Certains de ses romans ont été traduits en français par Georges Tyras, notamment Maquis, La nuit immobile, Ces vies-là et Un autre monde parus aux éditions La Contre-allée.

Aujourd’hui traducteur attitré de l’oeuvre d’Alfons Cervera, Georges Tyras a publié aux éditions Montesinos de Barcelone en 2008 Memoria y resistencia, el maquis literario de Alfons Cervera.

Il a grandement contribué à faire connaître au public français le roman noir espagnol.

Alfons Cervera, « Un autre monde » traduit par Georges Tyras éditions La Contre-Allée.

****************

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.