INFOS

Article sur BEDEPOLAR

Article du 8 mai 2016 sur BEDEPOLAR. Merci à Frédéric PRILLEUX

[Festival complètement à l’Ouest] – Le Goéland Masqué, saison 16, du 13 au 16 mai à PENMARC’H

Voilà bien longtemps (2011…) que je ne vous avais pas parlé de ce chouette festival qu’est le Goéland Masqué.
. Et c’est un tort, car c’est l’un des rares salons du polar à faire une aussi belle place à la bande dessinée.
D’abord, en invitant des pointures du genre noir, et c’est encore le cas cette année avec les dessinateurs Germain BOUDIER, qui vient de publier l’étrange et captivant « Insomnies » (Sixto), BRIAC, fabuleux r, la preuve encore dans « Quitter Brest » (toujours Sixto), Jean-Christophe CHAUZY et son univers urbain inimitable, Benjamin ADAM auteur entre autres de l’étonnant « Lartigues et Prévert« , (La Pastèque), et RICA, au trait punchy – voir « Succombe qui doit » ou son dernier album « UCT – Unité Combattant Trudaine (Glénat).
Trois scénaristes seront également présents : Arnaud LE GOUEFFLEC,, Catherine LE GALL et Sylvain RICARD . Vous pourrez retrouver ces derniers le dimanche après-midi dans deux rencontres à la Maison pour Tous de Penmarc’h :
– « La Revue dessinée, invitée du Goéland » – « Finance et bande dessinée : Le bon moyen de rendre accessible un sujet complexe. L’exemple des « emprunts toxiques »Catherine LE GALL et Benjamin ADAM

« Action Directe : une histoire de l’ultra­gauche » Sylvain RICARD et RICA

Et puis, la bande dessinée au Goéland Masqué, c’est aussi le Prix Mor Vran, décerné depuis 2008, et qui a récompensé successivement Jaime MARTIN (« Ce que le vent apporte » – Dupuis), Christian DE METTER (« Shutter Island » – Casterman), Max CABANES (« La Princesse du Sang » – Dupuis) , Ralph MEYER (« Page Noire »- Futuropolis), Manu LARCENET (« Blast » – Dargaud), ORIOL (« La Peau de l’ours » – Dargaud), et Eric SAGOT (« Paco les mains rouges » – Dargaud).
Cette année, le Prix est décerné à Christian LAX pour « Un Certain Cervantès », chez Futuropolis
La cérémonie de remise aura lieu samedi 14 mai, à 11h30, à la salle Cap Caval, pour l’inauguration du festival.
Bon, évidemment, qui dit festival du roman noir, dit écrivains, et ils seront une quarantaine, et là non plus, pas des moindres : Carlos SALEM, Eric MILES WILLIAMSON, Francesco DE FILIPPO, Gérard ALLE, Marin LEDUN, Hervé LE TELLIER, Elena PIACENTINI, Jean-Bernard POUY, Marc VILLARD… 
 
Et toutes et tous – ou presque – seront à l’affiche d’un des nombreuses tables rondes, rencontres, débats et autres lectures programmés durant ce long week-end. Des rencontres animées par l’équipe du Goéland, mais aussi par Hervé DELOUCHE de la vénérable association 813 et Ida MESPLEDE (Polars sur Garonne).
Si vous voulez tout savoir, un seule solution : un petit tour sur le site du festival... et rendez-vous dès vendredi 13 pour une rencontre d’ouverture : « Le Rock est-il soluble dans le polar » ?
Car j’allais oublier : cette édition est placée sous le signe du binaire, avec trois concerts : SPERNOT (punk rock), les POLAROÏDS ROCKS et MC VIPERS (Street punk).
Alors un seul mot d’ordre : Hey ho, let’s go-eland !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.