INFOS

Graham Hurley

(Portsmouth – Angleterre)

hurleyOriginaire de l’Essex, cet ancien journaliste et réalisateur de télévision n’a jamais réellement quitté le sud de l’Angleterre vivant aujourd’hui dans le Devon, à quelques vols de goélands de Penmarc’h. Il a fait de Portsmouth, où il a vécu trente ans, le cadre principal de la dizaine de romans publiés au Masque (réédités chez Folio) qui mettent en scène deux policiers très opposés de la Brigade Criminelle Joe Faraday et Paul Winter.

Le premier de la série, « Disparu en mer » (2002) interpellait, par son titre, tout fils et petit fils de marin ayant vécu de tels drames familiaux . Le naufrage, dans la fiction concernait un voilier de la « Fasnet », perdu d’une façon suffisamment suspecte, pour tirer Faraday de sa morne activité quotidienne.

Cet inspecteur particulièrement scrupuleux et respectueux des procédures, n’est pas seulement un bon policier, c’est aussi un ornithologue passionné qui passe de longues heures dans les marais à observer, identifier et décrire les espèces. Tout l’inverse est son collègue Winter, flic retors, que les opérations illégales ou violentes n’arrêtent pas. Malgré une aversion du premier pour le second, le couple permettra à la Brigade de résoudre de ténébreuses affaires tout au long de cette série.

En réalité l’héroïne des romans de Graham Hurley est la ville de Portsmouth, aussi appelée Pompey, ville construite dans une île. Tout au long des romans, une géographie minutieuse et évolutive du paysage urbain nous est décrite. Du passé prestigieux de la Royal Navy il reste aujourd’hui les fortifications, l’Arsenal et l’héritage du Nelson de Traffalgar. Cependant la ville contemporaine est surtout marquée par de nombreux quartiers où pauvreté, délinquance et trafic de drogue sont le quotidien. Dès lors les élites urbaines ont bien du mal à faire venir sur place la clientèle fortunée dans de luxueuses marinas sur les quais du Gunwharf par exemple.

Un tel environnement extrêmement typé était difficilement transposable à l’écran dans un autre pays que l’Angleterre. La télévision française a relevé le défi en transposant au Havre en 2011, cet univers dans la série « Deux flics sur les Docks ». Le talent conjugué de Jean Marc Barr et de Bruno Solo a permis à cette série de connaître plusieurs saisons. Graham Hurley s’en est montré satisfait : pour lui l’esprit des romans a été respecté.

Graham Hurley sera présent tout au long du festival.

Le dimanche 24 mai, il sera présent avec Martyn Waites chez Cathy vers midi pour évoquer avec nous « les diversités anglaises » dans le roman noir et policier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *