INFOS

Atelier d’écriture du 9 juin 2014

 

animé par Ricardo MONTSERRAT

   Lundi 9 juin de 10 h à 12 h 30, salle de l’UPAL à St-Guénolé

 

Ricardo MONTSERRAT est un auteur français, aux origines catalanes, qui a écrit – en France mais aussi au Chili, sous Pinochet, où il s’engage contre la « cultura de la muerte » – de nombreux ouvrages (romans, essais, pièces de théâtre, recueils de nouvelles, de contes, de poésie), ainsi que des scénarios de long-métrages ; écrits seul ou en collaboration.

Il est aussi connu pour ses ateliers de création littéraire et dramatique menés auprès d’un public « en mal d’identité » ; créations au long cours qui ont abouti à la publication de romans (Zone mortuaire écrit avec les KELT, chômeurs de Lorient – Pomme d’amour, écrit avec des rmistes de Châteauneuf-du-Faou – Enfances et fantômes, écrit avec des enfants de la DDASS et leurs parents,…), de pièces de théâtre (Tolorosa, né d’un atelier avec un groupe d’adolescents de l’agglomération toulousaine,…) et à la réalisation de films (Sauve-moi, réalisé par Christian Vincent et adapté du roman noir Ne crie pas, écrit avec les Roseback, des salariés privés d’emploi de Roubaix,…). Créations célébrées par la critique et le grand public.

Il nous fait l’honneur cette année d’être présent à notre 14ème festival international et d’animer l’atelier d’écriture.

Il participera également à une table ronde, dimanche 8 juin à 16h30 : « Faire écrire : quand l’écrivain devient porte-parole. Comment passer de la création solitaire à l’écriture d’ateliers ? ».

 

Voici son texte d’introduction à l’atelier d’écriture qui, à l’image de l’homme, vous interpellera sans doute :

«  Nous travaillerons sur le courage, sur la résistance, sur l’héroïsme… Oh, pas le grand, pas celui célébré par les livres, mais sur les petits moments, les petits actes, les gestes et attitudes, où chacun a pu, a su, a osé, a bravé, a résisté à la honte, au regard de l’autre, pour penser, agir, dire, changer, refuser le mal, ou accepter le bon. Oh, trois fois rien parfois, parfois de tous petits courages,  comme traverser un lieu obscur, dire non, de toutes petites insolences, de dérisoires désobéissances. Parfois aussi de surprenantes révoltes face à l’humiliation, à la souffrance, au harcèlement, à l’indifférence ».

Ricardo Montserrat

 

  • Si vous souhaitez nous rejoindre à l’atelier d’écriture, vous pouvez bien sûr vous inscrire au stand du Goéland Masqué pendant le festival ou directement en remplissant le formulaire ci-dessous :

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre numéro de tél portable (obligatoire)

Sujet

Votre message

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *